Tranquillement Milan

Italie

Pour les vacances de la Toussaint j’ai profité d’une promotion Easy Jet pour partir quelques jours à Milan avec une amie. Nous avons donc quitter pour découvrir cette ville fascinante. Nous avions loué un AirBnb au sud de Milan, à environ 5 minutes en tramway de Porta Ticinese. L’emplacement était parfait car le tramway rejoignait directement le centre ville et, de ce fait, c’était moins cher qu’en plein cœur de Milan.

En arrivant là-bas, nous ne sommes évidemment pas déstabilisées puisque ça reste une ville européenne comme on les connait. Cependant, pour une ville aussi grande et active que Milan, j’ai été surprise que les gens soient aussi agréables et prennent le temps de vous indiquer une direction (même s’ils ne parlent pas anglais ni français), ou simplement de s’intéresser un minimum à vous. Concernant sa réputation de « ville de la mode », je ne peux que la valider. En effet, les milanais et milanaises que j’ai pu croiser m’ont souvent parus très apprêtés et trendy. Nous nous sommes évidemment octroyé une parenthèse shopping durant notre court séjour. Les magasins ne manquent pas et vous trouverez forcément chaussure à votre pied (littéralement !).

En ce qui concerne les transports, j’ai trouvé que les tramways desservaient plutôt bien la ville. Nous avons toujours alterné entre balade à pied et tramway. Pour la liaison avec l’aéroport, il est important de savoir qu’Easy Jet ne dessert que l’aéroport Milan Malpensa qui est plus près des lacs que de Milan. Cependant, à notre arrivée nous avons trouvé une multitude de cars disponibles pour nous déposer à la gare centrale pour 8€. Ce n’est qu’à notre retour que nous avons découvert qu’il y avait une liaison direct en train et donc plus rapide. Le prix est un peu plus élevé, 12€, mais c’est un bon gain de temps car le trajet en car dure 1h15 contre 45 minutes en train (et vous avez plus de choix pour la destination).

Une autre périple en Italie: Une Escapade à Rome

Je vous laisse maintenant avec mon city guide sur Milan.

Jour 1

Pour cette première journée nous avons pu commencer nos visites dès le matin et en pas perdre de temps. En effet nous étions arrivées la veille au soir. Cela nous a permis de prendre le temps de nous installer, de discuter avec notre hôte des choses à faire et de construire notre programme.

En arrivant à Milan, un de nos objectifs était de voir La Cène de Léonard de Vinci. Le problème était que les visites se font sur réservation. Notre hôte nous a donc conseillé de se rendre à l’église Santa Maria delle Grazie (où se trouve l’oeuvre) dès l’ouverture de la billetterie. En effet, cela permet de se positionner en premier sur les créneaux libres en cas d’annulation (le plus simple reste tout de même de réserver à l’avance sur internet…). Par chance, nous avons pu acheter nos billets pour la fin de journée. Je trouve le prix plutôt cher pour l’expérience (avec une réduction nous avons payé 5€, le prix de base étant de 10€). En effet, lorsqu’on arrive, une introduction de quelques minutes est donnée puis on nous accompagne dans la salle où se trouve La Cène. A partir de ce moment, vous avez exactement quinze minutes pour admirer l’oeuvre et pas une minute de plus car tout est chronométré, une sonnerie retenti. J’ai trouvé la visite beaucoup trop commerciale et « militaire ».

Suite à cet aparté, laissez-moi revenir sur notre première expérience milanaise. Après avoir réservé nos billets pour admirer la peinture de Léonard de Vinci, nous sommes parties visiter l’église Santa Maria delle Grazie. Cette petite église est plutôt rapide à visiter. L’intérieur est plutôt mignon, surtout grâce au petit cloître qui se trouve au fond. Je trouve que la plus belle partie reste son architecture externe ainsi que ses couleurs.

IMG_7656IMG_7669IMG_7679

Nous nous sommes ensuite baladées dans les rues milanaises et nous avons fait un arrêt chez Ammu pour y déguster quelques pâtisseries siciliennes (bon, on s’écarte un peu c’est vrai!): des cannoli et des cassatas. Un délice! Nous avons également fait un arrêt dans la boutique de vêtements Nanot que nous avons adorée. La vendeuse était très sympatique.

IMG_7684IMG_7687IMG_7688

 

Nous avons ensuite réussi à retrouver notre chemin en direction du Château des Sforza (Castello Sforzesco) (à seulement quelques minutes de l’église Santa Maria delle Grazie). M’intéressant beaucoup à l’histoire italienne, notamment la période de la renaissance, j’étais très contente de pouvoir enfin visiter ce château qui est déjà très imposant de l’extérieur. Le château regroupe aujourd’hui plusieurs musées. Nous avons eu le temps de tout faire (certains plus vite que d’autres), mais ça prends au minimum 3 heures pour faire le tour. Il y a le musée Pietà Rondanini, pour y admirer la dernière oeuvre inachevée de Michel-Ange, une pinacothèque, un musée des arts décoratifs, un musée des instruments de musique, un musée des meubles, etc. Il y en a pour tous les goûts. Je suis, cependant, un peu déçu de ne pas avoir une section réservée à l’histoire italienne et le Château des Sforza. J’aurais aimé pouvoir voir des reproductions d’époque par exemple ou encore lire des anecdotes sur le château.

IMG_7690IMG_7700IMG_7703IMG_7708IMG_7711IMG_7716IMG_7717

 

Le Château des Sforza est entouré d’un très grand parc, le Parco Sempione, très agréable pour pique-niquer, faire une pause ou visiter le musée Triennale ou l’Arena Civica. A l’extrême opposé du château vous tomberez sur la Plazza Sempione où se trouve la porte Sempione (l’arc de triomphe milanais) qui ouvre sur une des artères principales de Milan: Corso Sempione. C’est dans ce quartier que nous nous sommes arrêtées pour manger et reprendre des forces après plusieurs heures de visites.

IMG_7729IMG_7722IMG_7724

Une fois l’estomac plein, nous sommes parties au cimetière monumental comme nous l’avais conseillé notre hôte. Nous étions un peu dubitative quant au fait de visiter un cimetière. Finalement loin d’être glauque, c’est une étape à ne pas louper. Je n’ai jamais vu un tel cimetière où chaque pièce, chaque tombe est une oeuvre. Ce cimetière de la démesure est tellement grand que nous n’avons pas pu tout voir. C’est le cimetière principal de Milan car il y accueil la plupart des citoyens milanais. Il est divisé en plusieurs parties: le famedio, un panthéon pour les milanais, la chapelle Palanti qui rend hommage aux milanais morts pendant la seconde guerre mondiale; une partie catholique (la plus grande), une pour les non catholiques et une pour les juifs. On y trouve toute sorte de tombes et de caveaux. Je vous laisse avec les photos qui parleront d’elles-mêmes!

IMG_7736IMG_7742IMG_7747IMG_7754IMG_7756IMG_7763

Nous avons fait l’impasse sur quelques allées afin d’être à l’heure pour aller voir La Cène de Léonard de Vinci à l’église Santa Maria delle Grazie. Avant de retourner à l’appartement nous reposer, nous sommes allées faire un tour sur la Piazza del Duomo pour y voir la cathédrale pour la première fois. C’est un vrai bijou gothique. La nuit, le Duomo est éclairé et contraste énormément avec l’environnement sombre. Cela permet de se rendre vraiment compte de sa taille imposante par rapport on autres bâtiment cachés dans le noir.

IMG_7789IMG_7799

Pour dîner nous sommes allées dans le quartier Navigli. Il pourrait s’apparenter au 10ème arrondissement de Paris avec son canal. Beaucoup de jeunes s’y retrouve le soir pour y boire verre. J’ai trouvé que c’était un quartier un peu « arty » avec beaucoup de cafés et de librairies. C’est très vivant. D’ailleurs, c’est aussi très touristiques et j’y ai remarqué quelques rôdeurs donc attention aux sacs! L’endroit est quand même très agréable pour se balader en fin de journée et dîner. Nous nous somme arrêtées à l’Osteria di Portaccicca. C’est un restaurant de bonne qualité, les prix sont abordables mais plutôt élevés par rapport à ce que nous avons pu voir. Cependant les service était super et les plats (risotto et pana cota) étaient succulents!

Jour 2

Pour attaquer cette nouvelle journée, nous avons commencé avec la visite du Duomo. Je pense que c’est mieux de le visiter le matin car il n’y a pas la queue. Nous avons pris un billet pour visiter à la fois l’église et les fouilles archéologiques. C’est, pour moi, une visite essentielle de Milan. Bien que l’extérieur m’a parut plus impressionnant de part l’architecture de l’Eglise, l’intérieur est tout autant intéressant et beau. La visite des fouilles était aussi très intéressante. Nous avons appris que le Duomo a été bâti sur deux petites églises (vous chercherez le tracé sur la place !) et nous avons en savoir plus sur les détails architecturaux.

IMG_7824IMG_7845IMG_7847

La suite logique de la visite était donc la Galerie Vittorio Emmanuele II qui relie le Duomo avec la Scala, l’opéra de Milan. Cette galerie abrite de nombreuses boutiques luxueuses comme Prada ou Versace. Prenez le temps de levez les yeux, mais aussi de les baisser: la mosaïque au sol est magnifique!

IMG_7848IMG_7859IMG_7868

Nous avons ensuite pris le reste de la journée pour nous balader, sans plan en main, dans les rues de Milan. Nous sommes passées par la Pinacothèque de Brera (la bibliothèque est splendide!), par les Jardins Indro Montanelli (où se trouve le musée d’histoire naturelle), par l’université de Milan où nous avons pris un café, pour enfin revenir vers le Duomo et terminer la journée par une session shopping dans la Via Torino.

IMG_7877IMG_7883IMG_7887IMG_7894IMG_7895IMG_7896IMG_7897

Pour notre dernier dîner dans la capitale de la Lombardie, nous nous sommes rendues dans un super restaurant: La Gravina. Les pizzas étaient excellentes! Nous avons également testé une entrée avec des légumes frits, un suppli et d’autres amuses-bouches. Le service était aussi plutôt bien puisque, malgré la barrière de la langue, nous avons réussi à bien communiquer!

Jour 3

Dernier jour à Milan, nous commençons la journée par une balade dans le quartier Navigli, pour voir son autre facette de jour. C’est très clairement le quartier artistique. Lorsqu’on s’enfonce un peu dans les rues du quartier, on y trouve beaucoup d’œuvres street art mais pas seulement, il y a aussi quelques revendications communistes.

IMG_7917IMG_7919IMG_7920IMG_7923IMG_7924IMG_7929IMG_7931IMG_7932IMG_7933IMG_7934IMG_7936IMG_7937IMG_7945IMG_7946IMG_7947IMG_7949

Nous avons ensuite terminé la journée dans le quartier Ticinese, juste à côté, quartier très charmant, avant de prendre le train pour l’aéroport.

IMG_7952IMG_7954

C’est ainsi que s’achève notre mini périple italien, j’espère qu’il y en aura d’autre. L’Italie est un pays qui me fascine dans son intégralité, il y a tant à voir !

Et vous, qu’avez-vous pensez de Milan? Si vous n’y avez jamais encore été, qu’aimeriez vous voir et pourquoi?

IMG_7731IMG_7775IMG_7776

Publicités

Inspir’mois #3

Inspir'mois

BEAUTE | NUOO BOX

J’ai toujours été adepte des box beauté. Je suis passée par la Glossybox ou encore la célèbre Birchbox. Bien que satisfaite par la qualité des produits, j’étais à la recherche de quelque chose de plus naturel. C’est comme ça que j’ai découvert la Nuoobox. Elle est évidemment plus chère (23€) que la Birchbox  que j’avais avant mais je trouve que les produits sont de meilleur qualité. Ils sont naturels et non testés sur les animaux (certains sont même vegans). Lorsque vous recevez vos articles, ils sont accompagnés d’un magazine et les produits y sont détaillés avec précision.

Aujourd’hui je ne suis plus abonnée (j’ai encore trop d’échantillons en « attente ») mais je continue de commander sur leur site de temps en temps car, malheureusement, on ne trouve pas beaucoup de ces produits chez les commerçants. J’ai découvert plusieurs marques grâce à la Nuoobox dont je ne me lasse plus comme Cattier, Evolve ou encore Maternatura.

<<< En savoir plus >>>

Nuoobox.png

LITTERATURE | MON PLANNER

L’année dernière, j’avais décidé de suivre la tendance du Bullet Journal, aka BuJo. J’avais donc acheté à cahier vierge pour créer mon propre carnet/agenda/pense-bête. Evidemment, quatre mois après j’ai baissé les bras et je ne l’ai plus mis à jour du tout. Fin 2017, j’ai trouvé le Planner d’Histoire d’Ecrire dans une papeterie. J’ai décidé de me donner une seconde chance et j’avoue ne pas regretter. Ce planner est vraiment génial car je n’ai pas eu besoin de le confectionner et de le décorer (c’est vraiment la partie qui m’agace le plus), il était prêt à être utilisé!

Le Planner est très complet, il y a des sections que j’utilise plus que d’autres comme l’agenda, la map pour les voyages de 2018, le tracking ou encore la partie où je peux lister mes comic books. Il prend, certes, de la place dans le sac mais c’est un tout en un qui est vraiment super pratique. C’est aussi un bon moyen de se réconcilier avec l’écriture et de prendre le temps de réfléchir sur soi-même et les projets.

Pour être encore plus organisée, je pense acheter le semainier!

<<< En savoir plus >>>

Planner.png

PHOTOGRAPHIE | PHOTOGRAPHERS SHOOT THE SAME MODEL

Jessica Kobeissi, photographe professionnelle, présente, sur sa chaîne YouTube, cette série où elle invite trois photographes pour se challenger. La série s’appelle Photographers Shoot the Same Model. Chaque photographe choisit un endroit et une tenue pour le mannequin à tour de rôle et tous les photographes doivent prendre des photos du mannequin à tous les endroits choisis (4 donc). Certaines contraintes sont aussi tirées au sort afin d’augmenter la difficulté de l’exercice.

J’adore cette série car j’ai pu découvrir de nouveau photographe talentueux qui ont des styles très différents les uns des autres. C’est très inspirant! Les résultats sont toujours top et ça donne vraiment envie de sortir de sa zone de confort.

<<< En savoir plus >>>

Jessica Kobeissi

HYGIENE | THINX & DANS MA CULOTTE

Ces petites découvertes ont beaucoup changer mon quotidien. Les culottes Thinx, marque américaine, sont des culottes périodiques. Ultra absorbantes, elles sont spécialement conçues pour être portées pendant les règles (même si rien ne vous empêche de les porter le reste du temps!).

Autant vous dire que j’étais très dubitative au départ. Surtout qu’il faut compter environ 30€ pour une culotte qu’on est même pas sûr d’utiliser sur le long terme. Finalement, je suis ravie du produit (j’en ai même pris une deuxième). Elles absorbent très bien, je n’ai pas de fuite, elles ne sont pas épaisses et gênent donc moins que les serviettes hygiéniques classiques et elles sont moins irritantes parce qu’elles ne contiennent pas de produit chimique. Un autre avantage est l’aspect écologique. Les culottes Thinx sont lavables et réutilisables, vous produisez donc moins de déchet. C’est un petit geste qui n’est pas négligeable!

Il y a toutefois un inconvénient lorsqu’on sort longtemps ou que l’on part travailler la journée: on ne peux pas se changer facilement. J’utilise les culottes lorsque je reste chez moi et la nuit. Lorsque je sors je préfère utiliser les serviettes Dans ma Culotte (lavables et réutilisables), qui s’utilisent sur le même principe que les serviettes hygiéniques jetables. Ces serviettes sont aussi ultra absorbantes. En revanche, leur inconvénient c’est l’épaisseur. Je trouve qu’on sent trop la serviette qui est assez épaisse tout de même. Le prix des serviettes Dans Ma Culotte (17€) est toutefois plus abordable que les culottes Thinx et la fabrication est française. Ce sont des arguments plutôt convaincants!

<<< En savoir plus: Thinx, Dans ma Culotte >>>

Thinx x Dans ma culotte

CINEMA | L’ILE AUX CHIENS

Dernier film de Wes Anderson que j’attendais de pieds ferme: L’Ile aux Chiens! J’avais adoré Fantastic Mr Fox qui, pour moi, est le film qui représente l’apogée artistique du réalisateur. J’avais hâte de découvrir sa nouvelle oeuvre animée et, une fois de plus, je n’ai pas été déçue.

Qui dit nouvelle histoire dit nouveau décor. Wes Anderson nous plonge ici dans un décor nippon dans un futur proche où les chiens, délaissés par les humains, sont envoyés en quarantaine sur une île poubelle. L’histoire touchante est parfaitement équilibrée avec un humour efficace. J’ai passé un super moment sans m’ennuyer une seule fois. Le stop motion était, une fois de plus magnifique avec des compositions visuelles dont seul Wes Anderson en a le secret.

<<< En savoir plus >>>

L'île aux chiens.png

Un Weekend dans le Bassin d’Arcachon

France

Le weekend de l’ascension arrivait à grand pas et la météo s’annonçait parfaite. Un sentiment grandissait en moi : la furieuse envie de ne pas laisser ce long weekend m’échapper. Pour profiter au maximum, nous avons décidé, avec une amie, d’explorer une nouvelle région. Direction donc, la Gironde ! Nous sommes parties à l’aube le vendredi matin, en voiture, tente dans le coffre. C’était partie pour cinq bonnes heures de route.

Jour 1

Nous arrivons aux alentours de 10h dans la ville d’Arcachon. Nous prenons le temps de nous balader dans la ville, nous passons par des petites rues jusqu’à nous retrouver dans le centre. Nous arpentons les rues commerçantes pour ensuite flâner entre les stands du marché. La place où il se tient est vraiment très mignonne et son architecture, plutôt moderne, détonne un peu avec le reste de la ville qui est un peu classique je trouve.

IMG_5765IMG_5769IMG_5771

Avant de s’attabler, il était impératif de tremper nos pieds dans ce fameux bassin d’Arcachon ! Nous nous sommes donc dirigé vers la plage. Le ponton est très charmant et ajoute une touche enchanteresse à Arcachon. Cependant, je pense ce n’est pas le meilleur endroit pour la baignade car il y a beaucoup de bateaux à moteurs dans les parages…

IMG_5776IMG_5783

Après une dernière balade dans la ville, nous reprenons la voiture pour l’étape la plus importante de la journée : la Dune du Pilat ! Nous nous garons dans le parking dédié. Nous avons payé 4€ pour quatre heures. C’est un prix raisonnable je trouve compte tenu de l’entretien colossale et nécessaire pour garder la dune en bon état. Nous sommes donc en bas de la partie arrière de la dune. Les premiers mètres sont faciles car c’est un chemin aménagé. L’épreuve se corse très rapidement car nous arrivons face à quelques mètres très pentus de sable… Après dix minutes de montée nous arrivons enfin au sommet. La vue est à couper le souffle : d’un côté on aperçoit une multitude d’arbres qui donne l’impression que la forêt est infinie et que nous sommes au dessus du monde. De l’autre la mer et ses bancs de sable. Deux ambiances distinctes séparées par une immense dune de sable. C’est un paysage complètement atypique qui laisse rêveur. Nous avançons un peu plus loin afin de nous écarter des touristes et mieux apprécier la vue, puis nous dévalons la dune pour atteindre la plage. Nous profitons quelques minutes de la mer pour nous rafraîchir un peu puis nous escaladons à nouveau la dune en sens inverse. La montée était extrêmement difficile sous la chaleur étouffante, le soleil et le sable brûlant mais on ne peut pas se rendre à la Dune du Pilat sans la descendre en courant et tout remonter à pied. Ça n’a pas grand intérêt et on ressent tout de même une certaine fierté après cette épreuve. En revanche, il ne faut pas le faire entre 14h et 16h comme nous l’avons fait… c’est une très mauvaise idée.

IMG_5802IMG_5795IMG_5796IMG_5800

Sans perdre trop de temps nous reprenons la voiture pour nous rendre au grand Crohot pour y installer notre tente. Nous y avions repéré un petit camping pas trop cher sur internet. Nous arrivons donc au Camping Brémontier que je recommande fortement. Les gérants nous ont accueillies chaleureusement. Le camping est très propre et ne comporte que le stricte nécessaire. Vous pouvez acheter à manger à la supérette qui propose les mêmes prix qu’en supermarché. Nous avons même pu commander des « chocolatines » pour le lendemain à 0.90€. Pour l’électricité il y a un supplément et pensez à emmener une rallonge (pas comme nous) !

IMG_5895IMG_5896IMG_5898

Une fois bien installées, nous quittons le camping pour notre ultime balade de la journée. Nous partons pour Cap Ferret. C’est une ville très mignonne qui nous a parue assez riche. Nous sommes allées jusqu’au bout du cap après avoir admiré, de l’extérieur, le magnifique phare rouge et blanc du Cap Ferret. De là nous avons une vue imprenable sur la Dune du Pilat (pendant la golden hour en plus). Puis nous remontons tranquillement par la plage en admirant les puissant rouleaux créés par la mer et le soleil y plonger. Rien à voir avec ce qu’on a en Loire-Atlantique !

IMG_5814IMG_5818IMG_5820IMG_5819IMG_5821IMG_5834IMG_5843IMG_5844IMG_5845IMG_5851IMG_5852IMG_5853IMG_5886IMG_5887IMG_5889

Jour 2

Réveil un peu difficile car l’orage était présent dans la nuit et notre matelas s’était dégonflé… Nous décidons donc de passer la matinée tranquille à nous détendre sur la plage du Grand Crohot qui est située à cinq minutes à pied du Camping Brémontier. Nous avons pu nous baigner vite fait mais impossible d’aller plus loin à cause des rouleaux et des surfeurs. C’est beaucoup trop dangereux, d’autant plus que c’est une plage non surveillée. J’ai voulu prendre un cours de surf mais malheureusement ce n’était pas encore la saison. Une prochaine fois !

IMG_5909

Nous partons ensuite découvrir un peu plus le bassin d’Arcachon et nous nous arrêtons donc à Arès puis à Andernos-les-Bains. Nous ne sommes pas restées plus de quinze minutes à Arès car la ville était vraiment morte, il n’y avait personnes… nous avons juste fait un petit tour vers le bassin qui était bien vidé et qui laissait apparaître une multitude de petits crabes ! Nous avions aussi les odeurs plutôt nauséabondes de la vase.

IMG_5914IMG_5917

Nous sommes restées un peu plus longtemps à Andernos-les-Bains car c’était un peu plus vivant. Nous nous sommes arrêtées dans une petite boutique très charmante : La Cabane de Maï. Vous y trouverez pleins d’articles artisanaux en tout genre. C’est idéal pour faire des cadeaux ! J’ai ramené des savons et du sirop de framboise (super bon !). La vendeuse nous a très bien accueillies et nous a fait découvrir une crème solaire biologique qui respecte les océans.

IMG_5920IMG_5922

Après cette petite balade nous quittons Andernos-les-Bains pour planter notre tente dans un camping à l’extrémité de Bordeaux et passer la soirée en ville. Pour ma part c’était une première. Nous arrivons donc place des Quinconces. Nous n’avons pas été plus loin que le monument aux Girondins puisqu’il y avait un concert qui se préparait sur tout le long de la place.

IMG_5930IMG_5931IMG_5932IMG_5935IMG_5937IMG_5938

Nous nous dirigeons ensuite vers l’Opéra de Bordeaux. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser que cette opéra ressemblait beaucoup au théâtre Graslin de Nantes.

IMG_5939

En nous perdant dans les rues, nous atteignons la superbe église Notre-Dame. Le style baroque de cette paroisse m’a fait voyager le temps de quelques minutes en Italie. La place est aussi très agréable car elle est un peu cachée des grands boulevards et apporte donc une certaine tranquillité en plein cœur de Bordeaux.

IMG_5940IMG_5941

Nous avons ensuite quitté l’église pour nous rendre à la cathédrale Saint André de Bordeaux. D’un style complètement différent, la cathédrale à l’architecture gothique s’impose au centre d’une grande place ce qui nous permet de l’admirer sous tous les angles. Malheureusement nous n’avons pas pu y rentrer à cause de l’heure. J’essaierai de le faire lors de ma prochaine visite !

IMG_5946IMG_5948IMG_5950IMG_5951

Nous flânons ensuite dans le centre historique bordelais, bourré de charme. Les rues sont calmes et le beau temps apporte de la bonne humeur aux passants. Les bars se remplissent petit à petit pendant que nous faisons la découverte de ruelles extrêmement étroites.

IMG_5942IMG_5944IMG_5945IMG_5952IMG_5957IMG_5959IMG_5960IMG_5963IMG_5965IMG_5979

Nous faisons aussi un passage obligatoire au miroir d’eau place de la Bourse.

IMG_5966IMG_5967IMG_5971IMG_5974IMG_5975IMG_5976IMG_5977

Vient ensuite le temps de se poser un peu pour apprécier un bon verre de vin. Nous nous arrêtons donc place Camille Jullian. Nous rentrons ensuite au camping pour dîner tranquillement.

IMG_5955

Jour 3

Dernier jour de weekend, nous allons à Bordeaux à vélo grâce au V3 (les vélos en libre service de la ville). Petite balade sur une bonne partie de la Garonne sous un soleil éclatant.

IMG_5987

Nous nous baladons ensuite dans la ville pour faire un peu de shopping (si les boutiques sont ouvertes) et pour acheter les incontournables cannelés. Nous les avons achetés chez San Nicolas. Les cannelés ne sont pas restés très longtemps dans leur boîte… La vanille et le rhum sont bien présent et la cuisson est parfaite : bien moelleux à l’intérieur. Un délice ! Les prix sont un peu élevés par rapport à une pâtisserie traditionnelle mais je n’ai jamais trouvé d’aussi bons cannelés dans ma région. J’estime donc que ça vaut le coup.

Après déjeuner, nous prenons la voiture pour retourner à Nantes. J’ai vraiment adoré cette région. J’espère pouvoir y retourner plus longtemps pour pouvoir mieux découvrir Bordeaux et d’autres villes mais aussi pour prendre un cours de surf !

Là-haut – Défi 12 #1

Instant photographie

Cette année j’ai décidé de me lancer un défi : apprendre la photographie. Pour cela, rien de mieux que l’entrainement. Ma mission cette année est donc de me lancer dans un Défi 12. Le concept est simple : il s’agit de prendre une photo par mois en fonction d’un thème chaque fois différent. Bon, pour la partie une photo par mois, c’est fichu, on est déjà en Avril… Je ne me focaliserai donc pas sur les mois, je souhaite juste avoir proposé 12 photos à l’issue de 2017.

Après avoir fait plusieurs recherches sur des thèmes, j’ai choisi « Là-haut« . Je vous laisse découvrir la photo :

669CDC1B-7586-4F7E-8977-E730D610432C

Nantes vue du ciel. Sur la photo : l’Erdre, l’Hôtel de Ville, la Cathédrale St Pierre, l’église St Clément

J’ai tout de suite pensé à Nantes. Immortaliser ma ville vue d’en haut. Immortaliser ses immeubles, ses lumières, ses habitants, son fleuve, son histoire. Je suis donc allée au meilleur spot pour l’occasion : Le Nid. C’est un bar perché au dernier étage de la tour Bretagne, qui la plus grande tour de Nantes. Grâce à sa terrasse, qui offre une vue panoramique sur toute la ville, j’ai pu mener mon projet à bien. J’espère avoir l’occasion d’y consacrer un article dans le blog prochainement ! J’ai capturé ici une seule partie de Nantes, j’ai choisi mon quartier (et ses voisins) pendant la golden hour. La lumière était sublime et diffuse. La ville entière ressortait sans aucune agressivité pour nos yeux. Un vrai régale.

N’hésitez pas à me donner votre avis sur cette photo et le thème choisi, cela me permet de m’améliorer. Donnez-moi aussi vos idées de thèmes pour les articles à venir svp !

Si ce défi vous intéresse, utilisez le hashtag « CMDéfi12« , ou postez un article comme je viens de le faire ! Ca me ferait très plaisir de partager ce challenge avec d’autres personnes 🙂

Nantes et ses Environs : Trentemoult

France

Dimanche dernier j’ai eu envie de voir quelque chose d’autre que ma ville natale, un besoin d’ailleurs. Comme les moyens sont limités en ce moment, je suis partie à 5 kilomètres (environ) : dans le village de Trentemoult. Bien que la distance soit courte, l’évasion est bien présente. Trentemoult est un ancien village de pêcheur, situé dans la commune de Rezé et en bord de Loire, juste en face de Nantes. Ce village pittoresque est la destination idéale si vous avez besoin d’un peu de gaieté après ces journées de grisaille. Un après-midi suffit pour faire le tour des ruelles et voir les habitants se rassembler pour une partie de molkky ou un simple café.

J’ai découvert sur le site Visorando, une petite balade de quelques kilomètres qui me permettait de découvrir aussi les alentours de Trentemoult. Cette randonnée « Jaguère et Bord de Loire » était assez agréable pour un dimanche entre amis. Le début est plutôt sympa et calme sur les sentiers et sur le bord de Loire (il y a des super spots pour admirer la ville de Nantes au loin). En revanche, la deuxième partie de la promenade est assez décevante, on passe par des routes qui n’ont pas forcément d’intérêt… La promenade dans les ruelles de Trentemoult n’est pas indiquée par Visorando, or c’est la meilleure partie du trajet.

Je vous laisse avec les photos de cette journée colorée vers Trentemoult:

La ville de Nantes au loin

Il y a une petite énigme à résoudre à Trentemoult. Suivez ces indices !

Le Pendule de Roman Signer (pour Estuaire en 2009)


J’espère vous avoir donné envie de sortir de l’enceinte nantaise et de découvrir d’autres horizons de la région. Les Pays de la Loire recèlent d’endroits en tout genre très agréables pour une échappée le temps d’un week-end ou même d’une journée.

Inspir’mois #2

Inspir'mois

D’accord, d’accord, la série « Inspir’mois » étant censée être mensuelle et le premier article remonte à Novembre… Je vous présente donc mes excuses pour ces 3 mois de retard. N’ayant pas assez de matière (intéressante) pour écrire un deuxième numéro, j’ai préféré attendre. Je suis donc très contente de vous présenter Inspir’mois #2 avec de vrais coups de cœur (pour de vrai) ! Pour cette deuxième édition je vous propose beaucoup de lecture, un objet qui ravira les globe-trotteurs et autres trekkeurs puis une idée déco.

LITTERATURE | EXPLORATOLOGY

Le concept de « box mensuelle » doit sûrement vous être familier. On en trouve pour tous les goûts : la beauté, le fromage, les animaux, le thé, le vin, les jouets… J’ai découvert il y a quelques mois de cela les box littérature. Je trouve que le concept s’y prête vraiment bien. En effet, lorsqu’on finit un livre soit on ne sait pas forcément quel nouvel ouvrage commencer, ou alors on aimerait sortir des sentiers battus et lire quelque chose de différent. Pour cela vous pouvez faire confiance à la box Exploratology que j’ai découverte grâce au blog de littérature Mally’s Book (merci !). Je me suis donc lancée et j’ai offert un abonnement de 3 mois pour ma sœur.

Lorsque vous vous abonnez, vous avez le choix entre deux types de box : « Romans » ou « Romans Gros Lecteurs ». Dans la première vous recevez un livre accompagné de thés et autres freebies made in France ! Pour les plus gourmands de littérature vous ne recevez non pas un mais deux romans. Le tout est soigneusement emballé dans des paquets super mignons.

Les styles de livre reçus varient réellement d’un mois à l’autre, ce qui permet d’explorer de nouveaux horizons. Les petits goodies reçus avec les livres ajoutent vraiment un charme à la box et nous mettent dans l’ambiance de lecture. Seul bémol : le prix qui est un peu élevé et il n’y a pas de réduction sur les longs abonnements.

>>> En savoir plus <<<

exploratology

LITTERATURE | 36 HOURS IN EUROPE

J’ai eu la chance de recevoir une très belle encyclopédie pour Noël. Dans 36 Hours in Europe, dirigé par Barbara Ireland, on trouve beaucoup d’idées d’escapade pour le temps d’un weekend. De quoi m’inspirer pour de prochains voyages ! Certes, toutes les villes n’y sont pas (Nantes n’en fait pas partie…) mais cela donne aussi des idées pour des pays à découvrir, à vous de creuser un peu plus. Le livre est très bien construit et les villes sont triées par région. Ensuite, la présentation de chacune d’entre elles suit le schéma suivant : une brève présentation de la ville suivit d’un « city guide » pour trois jour, du vendredi au dimanche avec des lieux à ne pas manquer et des petites adresses. Des photos sont également disposées ainsi qu’une carte de la ville et des infos pratiques (hôtels, vols, etc). Vous n’aurez donc plus besoin d’acheter un guide à chaque expédition.

Que vous voyagiez ou non, je ne peux que vous recommander ce guide. Si vous avez pour projet de partir dans une ville européenne, il pourra vous inspirer pour vos activités sur place. Pour ceux qui ne voyagent pas, c’est justement l’occasion puisque la lecture seule de ce livre va vous faire voyager dans les quatre coins de l’Europe. Une véritable invitation au voyage. Enfin, ce guide est tellement beau qu’il peut aussi se transformer en élément décoratif !

<<< En savoir plus >>>

36-hours-in-europe

TREKKING | SAC LAVE-LINGE

Cela peut paraître un peu étrange « un sac lave-linge« . Pourtant cela existe réellement, et c’est LA bonne nouvelle pour les grands voyageurs, les campeurs, etc. C’est encore à Noël que j’ai reçu ce cadeau très utile de la marque Scrubba. Je l’ai donc utilisé pendant mon voyage à Cuba. J’ai dû penser à emporter de la lessive avec moi.

Ce sac est très simple d’utilisation. Il vous suffit de mettre vos vêtements (ne remplissez pas le sac au risque de laver moins bien. C’est l’expérience qui parle ! Ils conseillent entre 20 et 40% du volume), de l’eau (chaude de préférence), et la lessive. Ensuite, il faut refermer le sac en enroulant la sangle plusieurs fois et enlever l’air grâce à un petit capuchon pour pouvoir frotter les vêtements pendant 3 minutes dans le sac. Enfin, il ne vous reste qu’à rincer et faire sécher. Le tour est joué!

Le sac Scrubba étant parfaitement étanche, vous pouvez vous en servir pour protéger vos documents ou autres affaires lorsque le temps est humide, à la plage… Ce sac m’a aussi permis de gagner de la place dans mon sac car j’ai pu emmener moins de vêtements et les laver sur place. J’ai vraiment hâte de pouvoir découvrir d’autres produits de la marque !

<<< En savoir plus >>>

scrubba

BLOG | Mum à Contre Courant

J’ai découvert le blog Mum à Contre Courant ce mois-ci sur Hello Coton. Je suis ravie d’être tombée dessus complètement par hasard. Vous y trouverez pleins de bons conseils pour mieux consommer. J’adore la section « Zéro Déchet » où j’ai pu lire des conseils très utiles pour moins jeter au quotidien. Il est très difficile de sortir de notre confort et routine d’achat. On va au supermarché acheter toutes sortes de produits, dans toutes sortes d’emballages mais on ne pense pas souvent aux conséquences. Je pense qu’il est très important de revoir tout notre mode de consommation pour un mode de vie plus responsable. Ce blog est rempli d’astuces pour à peu près tout et n’importe quel problème du quotidien.

Etant sensible à ce sujet, j’essaye de changer mes habitudes (et ce n’est pas toujours facile). Il me tarde donc de découvrir encore plus de conseils de la part de Mum à Contre Courant.

> En savoir plus <<<

mum-a-contre-courant-cropped

DIY | La map monde en liège

C’est une décoration que je propose pour tous les amateurs ou futurs amateurs de voyage. J’ai reçu comme cadeau d’anniversaire il y a quelques moi, une carte du monde en liège. C’est une amie qu’il l’a faite elle-même et le résultat est extraordinaire. J’ai commencé à épingler quelques visites déjà faites, je dois continuer le travail ! Le résultat est beaucoup plus original qu’une map classique et surtout plus jolie !

La photo ci-dessous est la mienne. Vous pouvez faire votre propre carte vous même. Après quelques recherches vous pouvez vous inspirer sur le classique Pinterest. Sinon je pense avoir trouvé un bon tuto sur le blog The Bright Side (n’hésitez pas à me montrer vos résultats pour ceux qui testeront !). Pour les plus paresseux d’entre nous, car ça prend beaucoup de temps apparemment, vous pouvez l’acheter tout fait dans plusieurs magasins dont La Chaise Longue.

J’ai hâte de voir cette carte remplie de punaises et petits drapeaux !

map-monde

Inspir’mois #1

Inspir'mois

Aujourd’hui j’ai décidé de lancer le premier article d’une série intitulée Inspir’mois. Dans ces billets mensuels je listerai les choses qui m’ont le plus inspirée durant le mois écoulé. Cela peut aller d’un livre à un produit fétiche, en passant par une exposition ou de la musique. Bref, tout ce qui m’a marquée en un mois. N’hésitez pas à commenter afin que nous puissions échanger nos avis et nos idées !

CINEMA | Captain Fantastic

« Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes.
Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris. »

Réalisé par Matt Ross (American Psycho), Captain Fantastic est un film formidable, extrêmement touchant qui fait sérieusement réfléchir sur plusieurs sujets comme l’écologie, l’amour, l’éducation, la consommation. Bref, sur la société actuelle. Les acteurs sont tout aussi géniaux : mention spéciale à Viggo Mortensen (obviously) et George MacKay (une belle découverte).

Pour voir la bande annonce, c’est par ici

capture

LITTERATURE | Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire : Tout Commence Mal

« Cher lecteur,

Je regrette fort de devoir le dire, mais le livre que voici ne contient rien de plaisant. Il raconte l’histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines et collectionnent les calamités. Dans ce seul volume, ils vont affronter un sinistre personnage, de hideux habits qui grattent, un épouvantable incendie, un complot pour dérober leur héritage et de la bouillie froide au petit déjeuner. Pour ma part, je me suis fait un devoir de relater ces funestes épisodes, mais rien ne t’interdit, cher lecteur, de remettre ce livre où tu l’as pris et d’en choisir un plus joyeux.

Avec mes sentiments respectueux,

Lemony Snicket »

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire a été publié en 2002 et a été écrit par Lemony Snicket. L’histoire se déroule sur treize tomes et celui-ci est le premier. J’ai lu l’intégralité de la série lorsque j’étais au collège. Je dévorais ces livres, je n’étais d’ailleurs pas la seule puisque je me souviens encore que beaucoup d’amis au collège le lisaient également. Il y avait parfois des trocs de livres ! J’étais très attachée au personnage de Violette car elle avait, à l’époque, à peu près le même age que moi. Je pouvais donc facilement m’imaginer mener ensemble les aventures.

Je me suis décidée à relire ce livre car j’ai appris la sortie prochaine de l’adaptation en série sur Netflix. C’est donc pour me rafraîchir la mémoire que j’ai décider de me replonger dans les aventures de Violette, Klaus et Prunille contre le compte Olaf. Je dois admettre que je le trouvais mieux écrit lorsque je l’ai lu pour la première fois… (tout le monde grandi…). Cependant j’aime toujours autant l’histoire qui est divertissante. Etant très nostalgique, j’ai hâte de regarder la série ! Je pense que c’est un livre intemporel qui convient encore aux enfants et adolescents d’aujourd’hui. C’est peut-être un bon cadeau de Noël, non ?

Vous pouvez regarder la bande-annonce ici

inspirmoi-1

PHOTOGRAPHIE | Olympus OM-1

Vous l’avez sûrement vu sur Instagram, ce mois-ci j’ai fêté mes 24 ans. Pour l’occasion j’ai eu des super cadeaux. J’ai reçu de la part de mes grand-parents un magnifique appareil photo de la marque Olympus : l’OM-1. J’adore la photo argentique. J’ai commencé avec un Minolta. Le seul problème c’est le poids de l’appareil. J’aime me balader avec quelque chose de léger, surtout que je ne suis pas une professionnelle de la photographie. On m’avait ensuit offert un Lomography La Sardina que j’ai adoré et emmené dans beaucoup de mes voyages. Seulement je l’ai cassé l’année dernière. C’est un appareil qui est très facile à utiliser mais qui manque toutefois d’options (cela dit on ne l’achète pas pour ça !). J’ai donc accueilli le petit dernier à bras ouverts. L’appareil est encore en plein test et je compte l’emmener avec moi aux Pays-Bas. J’espère ne pas être déçue. Si j’en crois un passant dans la rue « Olympus n’a jamais fait un appareil aussi bon que celui-ci après ». Je suis déjà amoureuse de l’appareil en lui même qui est vraiment très beau.

inspirmoi-1-olympus

LITTERATURE | Le Guide du Routard : Amsterdam et ses Environs (2017)

Eh oui je pars à Amsterdam le dernier weekend de Novembre. J’ai donc traditionnellement acheté mon guide du routard pour cette ville. J’ai l’occasion d’y aller avec deux amies. Nous rejoignons une autre amie qui s’est installée à Leyde (Leiden) pour l’année. J’ai fait le parcours suivant: Leiden – Rotterdam – Amsterdam. Je ne vous en dis pas plus puisque je vous prépare un petit billet (ou peut-être plusieurs) sur ce sujet.

A son habitude le guide est très complet. Je n’avais jamais été aux Pays-Bas auparavant, je ne connaissais pas vraiment les points incontournables et la culture locale. Le routard m’a donc bien préparée pour ces quatre jours de voyage. Sur place, je compte m’en servir surtout pour les descriptions historiques et culturelles des lieux principaux et des musées.

inspirmoi-1-routard

MUSIQUE | Joanne

J’arrive avec un mois de retard (pas très étonnant de ma part). Lady Gaga a sorti en octobre un nouvel album intitulé Joanne. On me l’a offert ce mois-ci et j’ai pris un grand plaisir à l’écouter. J’appréhendais un peu puisque je n’étais pas très fan des deux chansons qu’elle avait sorties: Perfect Illusion et Million Reasons. Pourtant cet album est très bien. Il s’éloigne beaucoup de ses précédents opus et dégage une ambiance beaucoup plus sobre et intimiste. On oublie un peu (pas tout le temps) les sonorités pop pour faire place un peu plus de country. Voici mon top 3 des titres de Joanne :

  1. Joanne
  2. Come to Mama
  3. Grigio Girl

L’album est disponible en écoute libre sur Spotify. C’est par ici

15282077_10210061809198491_539348591_n

Voici mon programme du mois de Décembre:

  • Du 02 au 07 Décembre : voyage à Marrakech
  • Du 12 au 22 Décembre : Retour à Londres pour quelques jours (pour le travail mais aussi pour le plaisir !)

Cap sur la Manche

France

En ce weekend automnal mes grand-parents ont décidé de nous emmener, avec ma cousine, entre la Bretagne et la Normandie. Nous avons donc quitter Nantes, pour deux jours, vers la Manche. Le voyage s’est fait en deux grandes étapes : Saint Malo et le Mont Saint Michel. Le soleil était avec nous pendant toute la durée du séjour. Un temps idéal donc pour s’adonner à nos visites culturelles.

Je vous propose donc ici un résumé de notre escapade en famille vers la Manche.

Saint Malo

Nous avons commencé notre petit périple par la ville de Saint Malo. J’y avais mis les pieds pour la première fois en Juillet lorsque je revenais, par le ferry, de mes six mois passés à Londres, en Angleterre. Nous sommes arrivés le midi, nous avons donc juste eu le temps de nous balader dans toute la partie intra-muros (la plus jolie m’a-t-on dit). On se retrouve vite perdus dans des ruelles charmantes. Il fait bon s’y balader !

Voici quelques photos pour vous mettre en appétit.

img_2619_converted

La Cathédrale Saint Vincent

img_2620_converted

Autour de la Cathédrale Saint Vincent

img_2621_converted

A l’intérieur de la Cathédrale Saint Vincent. Les reflets des vitraux étaient tout simplement magnifiques, très colorés

img_2623_convertedimg_2628_converted

img_2630_converted

Manoir de Limoëlou

img_2632_converted

Le Fort National vu des remparts

img_2633_converted

img_3734_converted

Le Fort National vu des remparts

img_2642_converted

Le Grand Bé vu des remparts. Chateaubriand y a été enterré en 1848

img_2645_converted

img_2650_converted

Le Grand Bé

img_2651_converted

img_3746_converted

img_3749_converted

Saint Malo intra-muros vu de la plage de l’Eventail

img_2658_converted

img_2665_converted

La boule bretonne

img_4095_converted

Le port de Saint Malo

Bonne Adresse

Restaurant : Crêperie Margaux

Cancale

Après ce long après-midi à vagabonder dans les ruelles de Saint Malo, nous nous sommes rendus à Cancale qui se trouve à seulement quelques kilomètres. Nous nous y sommes arrêtés très brièvement, le temps de quelques minutes pour prendre une dernière fois l’air frais avant de nous rendre vers notre destination finale de la journée. Nous nous sommes arrêtés sur une jolie petite plage pour ensuite faire un tour rapide du port et admirer les fameuses huîtres de Cancale.

img_2670

Pontorson

Mes grand-parents avaient réservé des chambres vers Pontorson, vers le Mont Saint Michel. Après une petite pause à Cancale, nous avons décidé de reprendre la route une dernière fois pour cette ultime étape. Il était temps de nous reposer un peu ! L’Auberge La Bergerie était située à Roz-sur-Couesnon très exactement (à une dizaine de kilomètres du Mont). Les hôtes étaient très accueillants et l’ambiance était très conviviale. Nous avons été très bien renseignés pour la visite du Mont Saint Michel, les restaurants dans Pontorson, etc. Je déconseille fortement cet endroit pour les personnes allergiques aux poils d’animaux. Dans mon cas j’ai adoré puisqu’on y rencontre des ânes, des chèvres, des canards, des cygnes noirs, des chats, des chiens, etc. Halloween approchant, les hôtes avaient déposé quelques citrouilles dans le jardin.

Je vous laisse découvrir quelques photos de La Bergerie. Vous trouverez leur site internet qui contient les informations de contact juste après celles-ci.

img_2673_convertedimg_2678img_2686_convertedimg_2718_convertedimg_2719_convertedimg_2720_convertedimg_2721_convertedimg_2722_converted

Bonne Adresse

Auberge : La Bergerie

Mont Saint Michel

Après un bon petit déjeuner à La Bergerie nous avons pris la voiture en direction du Mont Saint Michel en passant par des polders. Nous sommes arrivés en fin de matinée, il n’y avait pas encore énormément de monde. Nous nous somme donc garés dans un des parkings les plus proches de la navette. Le tarif du parking est de 11.70€ pour la journée. Ça reste un coût mais qui est raisonnable si vous y allez à plusieurs. Arrivé à l’emplacement des navette vous pouvez faire le choix de la prendre pour qu’elle vous emmène en bas du mont en quelques minutes, c’est gratuit. Pour les plus courageux vous pouvez marcher, il y a un peu moins de trois kilomètres de distance. Enfin, pour les téméraires vous pouvez effectuer la traversée de la baie à pied. Attention tout de même à vérifier en amont les marées ! Bon, nous n’avons été ni téméraires, ni courageux : on a opté pour la navette (ne me jugez pas !).

Ambiance un peu particulière au pied du Mont puisque qu’il était recouvert d’une brume qui laissait apparaître uniquement la pointe de l’abbaye. On se serait presque cru dans l’univers d’Harry Potter ! Peu à peu la brume s’est envolée pour que le Mont se dévoile intégralement. Nous avons donc commencé l’ascension avec émerveillement. Le village est très mignon et les paysages que l’on peut apercevoir tout autour du mont sont à couper le souffle. Nous avons également visiter l’abbaye : impressionnante. C’est incroyable de penser que des gens ont pu construire un tel monument avec peu de moyens, même si la construction de l’abbaye s’est faite sur plusieurs siècles.

img_2725_converted

Le mont de bon matin

img_2726_converted

Ambiance Poudlard

img_2741_converted

La Mère Poulard. Nous n’avons malheureusement pas pu y manger car nous sommes arrivés cinq minutes trop tard… A la place nous avons mangé la fameuse omelette dans le restaurant de l’auberge Saint Pierre (ce sont les mêmes propriétaires). J’ai été un peu déçue : le prix est très élevé pour un plat peu complexe et qui n’a rien d’exceptionnel selon moi.

img_2746_convertedimg_2757_convertedimg_2760_convertedimg_2761_convertedimg_2763_convertedimg_2766_convertedimg_2771_convertedimg_2775_convertedimg_2777_convertedimg_2780_convertedimg_4110

img_2784_converted

img_4120

L’église de l’abbaye. J’ai été surprise par sa sobriété.

img_2789_convertedimg_2795_convertedimg_2798_convertedimg_2799_converted

img_2808_converted

Le réfectoire de l’abbaye

img_2809_converted

Les cheminées de la salle des Hôtes

img_2811_converted

Le plafond de la salle des Hôtes

img_2814_converted

La salle des Hôtes

img_2815_converted

img_2816_converted

La roue qui est placée dans l’ancien ossuaire de l’abbaye. Elle servait à monter la nourriture des détenus au XIXème siècle.

img_2819_convertedimg_2825_convertedimg_2831_convertedimg_4122img_2841_convertedimg_2852_convertedimg_2855_convertedimg_2856_convertedimg_2859_convertedimg_4125

img_4130

Le mont à ciel ouvert. Magnifique.

Ces deux jours ont été pour moi l’occasion de découvrir le Mont Saint Michel de nouveau puisque je l’avais déjà visité mais dix ans auparavant. Le beau temps a rendu les balades très agréable et le plus était de le faire en famille !

N’hésitez pas à me faire part de votre témoignage si vous avez été dans l’un de ces lieux !

Angers: les Essentiels

France

C’est ma deuxième année à Angers et je ne vous ai jamais présenté cette jolie ville. Avant que l’on me jette des cailloux je tiens à y remédier et vous faire un petit tour de la commune.

IMG_7547

Entrée du parking Ralliement

IMG_7545

Rue Lenepveu

IMG_7544

Place Romain

IMG_7509

Porte Sain-Aubin

Je suis partie à Angers dans le but d’étudier les langues étrangères à l’Université Catholique de l’Ouest. Je suis actuellement en deuxième année de licence et je trouve la ville d’Angers plutôt propice aux études car ils y a énormément d’étudiants et la ville y est adaptée : il y a beaucoup d’offres spéciales, de soirées, d’associations, etc. L’atmosphère est très sympa, c’est une ville dynamique mais pas stressante du tout. Elle a d’ailleurs été élu première ville de France où il fait bon vivre selon l’Express. C’est aussi la ville la plus verte de France et ce, grâce à de nombreux parc qui permettent de se couper du quotidien et d’apprécier le moment présent, seul ou en groupe. Le patrimoine historique et artistique d’Angers est tel qu’il ravira les amoureux de culture. Beaucoup de ses rues sont piétonnes, ce qui permet de flâner tranquillement, sans faire attention à certains éléments qui pourraient perturber les visites.

IMG_7546

Rue Lenepveu

IMG_7543

Rue Montault

IMG_7511

Rue Saint-Aubin

IMG_7502

Rue des Arènes

Ralliement

La place du Ralliement est la place centrale de la ville d’Angers, la plus emblématique. Elle est le point de rencontre de tous les coins de la ville. Cette place ne dort jamais, on y trouve d’ailleurs beaucoup de bar cafés et restaurants mais aussi le Grand Théâtre. Si vous voulez un super plan: prenez un verre sur une terrasses en face du Grand Théâtre lorsqu’il fait beau. Soleil garanti !

Si vous êtes plus shopping, cette place est le point de repère que vous devrez avoir car toutes les rues adjacentes sont des rues commerçantes les plus importantes de la ville.

IMG_7496IMG_7497

Si vous quittez la place en remontant, vous arriverez su le boulevard Foch, lui aussi très actif grâce aux restaurants, cinémas, salles de sports. Ce grand boulevard marque, en quelques sortes, la limite du centre ville car, plus loin, ce sont plus des quartiers résidentiels (souvent étudiants car l’UCO n’est pas loin).

IMG_7501

Le Château d’Angers

Ce doit être le monument le plus emblématique de la ville. Vous ne pouvez pas visiter Angers sans passer par le château. En même temps, c’est impossible de le louper. Sa taille est très impressionnante et il ne compte pas moins de dix-sept tours. Il est possible de le visiter de l’intérieur (il y a des prix pour les étudiants) et d’admirer la célèbre et immense tapisserie de l’Apocalypse. Si vous allez au bout du château (vers le Nord-Ouest), vous aurez une superbe vue sur la Maine et l’autre partie d’Angers.

IMG_7518IMG_7524IMG_7525IMG_7527IMG_7528IMG_7531

Une fois avoir pris le temps d’admirer le Château du Roi René, je vous conseille de vous balader dans les petites rues pavées du vieil Angers qui sont juste à côté. Elles sont d’un charme fou et coupent complètement du bruit et de l’animation du centre ville.

IMG_7526IMG_7533

La Cathédrale Saint Maurice

Si vous venez du château, les ruelles vous mèneront directement à la cathédrale. La façade gothique est magnifique. Ce qui est le plus impressionnant, c’est son emplacement. Elle fait face à au grand escalier Saint Maurice qui la relie à la Maine. Lorsque vous êtes dos à la cathédrale, vous pouvez profiter d’une superbe vue plongeante sur la rivière. Certains ont d’ailleurs déjà repéré ce spot et se retrouvent entre amis pour discuter ou prendre l’apéritif sur les marches.

IMG_7534IMG_7535IMG_7536

La Rue du Musée et la Place Sainte Croix

La place Sainte Croix est une petite place angevine, bien que très active, auprès de laquelle, beaucoup de restaurants sont concentrés. Elle se situe derrière la cathédrale. Il est intéressant d’y passer car on y trouve la Maison d’Adam. C’est une superbe maison à pans de bois d’époque qui abrite, aujourd’hui, la Maison des Artisans d’Angers.

IMG_7552IMG_7551

Si vous continuez ensuite par la rue Toussaint, prenez la première rue à gauche : la rue du Musée. C’est une petite rue très peu passantes mais j’ai toujours aimé y passer. Le décor est très beau et calme, il y a une sorte de mélange entre architecture moderne et ancienne. Je trouve qu’elle apporte une autre facette de la ville.

IMG_7512IMG_7513IMG_7514

La Doutre

La Doutre, c’est un quartier angevin assez étudiants car on y trouve des universités à côtés. Je conseille d’y faire un petit tour surtout pour se balader sur les bords de la Maine. S’il fait beau, je vous recommande d’organiser un pique-nique. La vie nocturne est aussi assez animée grâce aux étudiants. Sinon, cela reste un quartier résidentiel.

IMG_7538IMG_7540IMG_7541

J’espère que cet article vous sera utile pour votre prochaine escapade à Angers. Je suis curieuse d’avoir vos avis sur cette ville du Maine et Loire. N’hésitez pas à me les donner en commentaires! A bientôt! 😉

Pour découvrir ou redécouvrir mon voyage précédent à Londres c’est par ici!

 

Londres Entre Amis

Angleterre

London calling ! Tout est parti d’une simple suggestion : « pourquoi on ne partirait pas tous ensemble ? » pour que le voyage devienne réalité. Nous avons bouclé les billets très rapidement pour les vacances de la Toussaint puis il n’y avait plus qu’à attendre. L’attente fut longue mais quel bonheur de mettre pour la première fois les pieds dans cette mythique ville qu’est Londres !

Etant tous étudiants, notre budget était très serré. Bon, ce n’est vraiment pas l’idéal quand on part à Londres (les prix sont tellement élevés !). Nous sommes donc partis à deux d’Angers (pour rejoindre trois autres personnes sur Londres) en voiture en direction de Caen pour prendre le ferry. Nous sommes parties avec la compagnie Brittany Ferries. Le temps de voyage est, certes, plus long, mais les prix sont très abordables et les cabines sont impeccables, de quoi bien se reposer avant une première journée anglaise intense ! L’arrivée est à Portsmouth, nous avons donc continué le trajet en car qui nous a déposé directement à Victoria Station, en plein cœur de Londres (la récompense après de longues heures de voyage !).

Jour 1

La première étape était donc de se rendre à l’auberge de jeunesse que nous avions réservée auparavant et faire quelques courses pour déjeuner (encore une fois, notre budget était trop serré pour manger dehors à tous les repas). Nous nous rendons donc à Queensway (au nord d’Hyde Park). Mauvaise surprise en arrivant… La chambre (de 24, no judgement please, c’était pas cher) est sale, les salles de bains sont sales et parfois sans lumière, etc. Je ne recommande donc absolument PAS Gallery Hostels (situé 23 Inverness Terrace, arrêt Queensway).

Après déjeuner nous nous promenons autour de l’auberge afin de nous imprégner de l’atmosphère londonienne et commencer la découverte de cette superbe ville. Nous repérons donc ces maisons victoriennes d’un blanc immaculé. C’est assez étonnant de se retrouver dans le centre d’une aussi grande ville que Londres et de tomber sur des rues sans immeubles !

IMG_1861IMG_1859IMG_1860IMG_1833

Nous avons également fait un petit arrêt au Victoria and Albert Museum qui est un musée gratuit. Pour ma part, je n’ai pas spécialement aimé l’exposition proposée (sur l’évolution de la mode anglaise au fil des siècles). Je pense que ce musée vaut le détour en fonction des expositions proposées avant tout.

Après l’instant culture : l’instant shopping ! Direction Brompton Road pour du lèche-vitrine qui se terminera par un tour chez l’irremplaçable Harrods. Nous n’aurons finalement rien acheté pour économiser et dépenser notre argent ailleurs. Je vous recommande d’y aller car chaque espace a un univers, une décoration différente, c’est comme se balader dans un musée.

Avant de retrouver nos amis au cœur de Londres, nous nous baladons tranquillement en direction du sud, dans les rue de Chelsea. J’ai eu un grand coup de cœur pour ce quartier aux maisons géorgiennes, les immeubles en briques rouge typiquement British. Qui sait, j’y ferai peut-être un jour mon quartier de résidence !

IMG_1853IMG_1851IMG_1847IMG_1848

Puis, pour clôturer cette journée comme il se doit: on part pour Soho déguster une bière (locale). Chears !

Jour 2

On se réveille dans notre affreuse chambre et nous nous préparons à affronter cette belle journée londonienne (et ensoleillée !). Nous commençons cette étape dans le fameux quartier de Notting Hill pour atteindre Portobello Road et son grand marché. Il y en a pour tous les goûts : fruits et légumes, maroquinerie, peintures, vaisselles, objets vintages, appareils photos, etc. La rue est tellement grande que nous en avons seulement fait une partie. Ce marché est vraiment fabuleux, attention à votre porte-monnaie car vous vous dénicherez forcément quelque chose ! Je trouve que c’est vraiment l’endroit idéal pour ramener des souvenirs locaux.

DSC_1566DSC_1558

En quittant Portobello Road, nous passons par des petites rues annexes splendides. Les maisons sont soit toutes blanches et identiques ou colorées en rose, bleu, vert, jaune, ce qui donne la véritable impression de se trouver dans une rue arc-en-ciel (le rêve). Nous marchons jusqu’à atteindre la mythique Abbey Road. Quelle sensation étrange de se retrouver devant les studios Abbey Road où tant d’artistes y ont enregistré leurs titres. Mais surtout quelle euphorie de voir le décor exacte de la pochette de l’album Abbey Road des Beatles. Pour ne rien vous cacher, nous avons reproduit la scène à l’identique (ou presque). Prenez votre mal en patience si vous souhaiter faire de même : il y a beaucoup de monde qui attend de passer sur le célèbre passage piéton pour copier la scène et les voitures sont également de la partie, ne vous mettez pas en danger.

Nous descendons ensuite vers Baker Street dans l’espoir de nous retrouver devant le 221B et que Sherlock nous invite à prendre un thé. Bon, petite déception en arrivant, comme vous devez vous en douter : il y avait énormément de touristes. Nous sommes donc juste passés devant sans vraiment nous arrêter.

Nous changeons ensuite radicalement de quartier puisque nous partons, en bus, à la conquête de l’est londonien en commençant par Brick Lane. Brick Lane est une grande rue londonienne très réputée pour ses magasins. Vous y trouverez énormément de friperies et de boutiques de vêtements plutôt « funky », « stylés », « à la mode anglaise » (choisissez ce que vous préférez). Il y a aussi des bars et des restaurants, des libraires, etc. Vous l’avez compris, c’est très difficile de résister à la tentation de revenir avec des souvenirs. La rue est également remplie de street art. Je vous conseille de bien regarder autour de vous, vous trouverez des œuvres superbes, et n’oubliez pas de lever la tête, on ne sait jamais. Vous pouvez même sortir de Brick Lane pour aller dans Shoreditch, si vous êtes amateur de street art, vous serez comblés.

DSC_1277IMG_1907IMG_1913DSC_1279DSC_1278DSC_1283DSC_1288

Après plusieurs heures (je pense), le jour commence à faire place à la nuit. Nous partons donc dans le sud londonien pour la dernière étape de la journée : le Tower Bridge. Avant de nous y rendre nous passons très vite par Whitechapel, histoire de nous faire peur (c’est dans ce quartier que sévissait Jack l’éventreur). Le temps que nous arrivions au pont, la nuit était déjà tombée. Nous faisons donc face au majestueux Tower Bridge illuminé. Je reste bouche bée devant la beauté architecturale de ce monument. Je pense que c’est d’ailleurs l’étape que j’ai préférée dans mon voyage. Le Tower Bridge est bien plus grand que ce que j’imaginais et ses couleurs patriotiques lui donnent fier allure. En face, nous avons pu admirer la Tour de Londres. Nous n’avons pas pu la visiter car nous sommes arrivés trop tard.

DSC_1328IMG_1926IMG_1928DSC_1340DSC_1351DSC_1353IMG_1920IMG_1932DSC_1355

La nuit étant très fraiche, nous prenons la décision de rentrer à l’auberge afin de dîner calmement et de nous reposer pour la journée chargée qui nous attend. En rentrant, nous passons devant la Cathédrale Saint Paul qui se situe seulement à quelques kilomètres du Tower Bridge.

DSC_1380

Jour 3

C’est une matinée royale qui s’annonce. Ce matin nous allons explorer le quartier Westminster, le quartier de The Queen, please. Nous commençons donc par aller là où tout commence : Buckingham Palace. Nous arrivons donc sur cette immense place où s’étend le palais de la reine face au mémorial dédié à la reine Victoria (très impressionnant). Le drapeau flotte au dessus de Buckingham ce qui signifie que la reine Elizabeth est quelque part à l’intérieur du palais (elle va peut-être nous faire coucou d’une fenêtre ?). Des barrières sont installées sur la place et on nous informe qu’à 11h30 aura lieu la relève de la garde. Nous attendons donc afin de voir ces fameux gardes en mouvement. La cérémonie est assez longue et ne nécessite pas forcément de rester jusqu’à la fin. En revanche, c’est assez atypique et ça vaut le coup de la voir au moins une fois. Attention, il y a beaucoup de monde !

IMG_1950IMG_1951DSC_1388IMG_1952DSC_1395IMG_1956IMG_1961IMG_1967DSC_1399IMG_1971

Malheureusement, nous partons de Buckingham sans un signe de la reine… Nous passons par Saint James Park pour atteindre Westminster. Le parc est vraiment charmant, très agréable pour se promener ou se poser, il y a un très grand lac qui s’étend sur toute la longueur du parc. Vous y trouverez plein de copains écureuils aussi !

IMG_1973

Nous arrivons donc à la maison du Parlement. Ce bâtiment est vraiment incroyable. Son style gothique détonne avec ce qu’on peut apercevoir autour. Il y a aussi un très grand sens du détail lorsqu’on fait attention à l’architecture du palais. Bien sûr, on retiendra la star de l’édifice : Big Ben, que nous avons eu la chance d’entendre sonner ! En face nous avons aussi pu apercevoir le London Eye, cette grande roue qui offre une vue panoramique sur toute la ville. Je ne suis personnellement pas très fan de cette création. je trouve qu’elle ne fonctionne pas avec l’atmosphère qui règne dans Londres et gâche un peu le paysage…

IMG_1974IMG_1978IMG_1980IMG_1981

Ensuite, en empruntant Whitehall, nous passons d’abord devant l’illustre 10 Downing Street. On ne peut le voir qu’à travers le portail qui est évidemment bien gardé. On peut tout de même bien observer la magnifique maison aux briques noires. Nous passons ensuite devant la caserne des Horse Guards. Rien d’exceptionnel mais vous pouvez prendre une super photo avec un garde (qui ne bougera pas d’un poil, pas la peine d’essayer) et les chevaux sont magnifiques.

Au bout de cette rue, nous atteignons Trafalgar Square avec ses quatre lions massifs. Bon, la place, en elle-même, n’a rien d’extraordinaire. Ce qui est assez sympa c’est de se poser quelques minutes et d’observer autour de soi. On se rend compte à quel point tout va très vite, il y a énormément de circulation. Sur la place, se trouve la National Gallery, nous n’y avons pas été par manque de temps mais le musée est gratuit. J’ai entendu dire qu’il y avait souvent de belles expositions.

DSC_1274IMG_1984

Nous nous accordons ensuite un instant shopping en allant dans le quartier de Picadilly. Nous arrivons donc sur Picadilly Circus. L’effet est immédiat, tout va très vite : les gens, les voitures, tout. On se trouve tout petit à regarder tous ses grands écrans. Ce doit être un mini Times Square. Nous remontons ensuite par Regent Street pour passer aux choses sérieuses, en passant un peu par le quartier Soho. En remontant, nous empruntons Oxford Street.

IMG_1865IMG_1866

C’est enfin l’heure de rentrer pour nous préparer car ce soir c’est la grande sortie ! Nous allons en boite de nuit à Ministry of Sound. C’est un club reconnu dans le monde entier qui est très grand. Vous avez plusieurs salles pour plusieurs styles de musique. Vous en trouverez donc sûrement une qui vous fasse danser toute la nuit. Attention tout de même à venir un minimum apprêté sous risque d’être recalé, ça serait idiot.

Jour 4

Dur réveil pour cette ultime journée londonienne. Le planning sera donc plus léger. Nous commençons donc par le British Museum. Par manque de temps nous avions décidé de ne faire qu’un musée et c’est celui-ci que nous avions choisi. Je ne pense pas que c’était le bon choix pour ma part. En revanche, c’est quelque chose de très personnel, cela dépend des goûts culturels de chacun. Si je retourne un jour à Londres, je choisirai peut-être le Tate Modern, à voir. Après cette assez longue visite, nous nous arrêtons dans un café en face du musée histoire de nous détendre un peu.

Nous partons ensuite en direction de Covent Garden. Ce marché ouvert fut une très belle découverte. J’y ai découvert de super marques comme Whittard qui fait du thé, du du café et du chocolat chaud (qui est à tomber par terre). Nous n’avons pas pu résister à la tentation de se poser au milieu des passants pour prendre notre goûter (cupcakes et cookies étaient au rendez-vous, miam !)

DSC_1585

Retour ensuite à l’auberge de jeunesse pour une soirée tranquille entre nous et pour préparer les valises puisque le départ est très proche ! Nous partons le lendemain en milieu de journée.

Jour 5

Nous nous réveillons et, malheureusement notre séjour s’achève bien ici… Afin de profiter au mieux de nos derniers instants en terre royale, nous allons au pub du coin, Goldbox Espresso Bar & Kitchen, pour tester l’irremplaçable English Breakfast. Un vrai régale. Les prix étaient raisonnables et le service agréable, bien qu’il y ait du monde.

Une fois le ventre bien rempli, nous quittons notre table pour nous rendre à la station de métro en direction de Victoria Station afin de prendre le car pour Portsmouth, puis rentrer chez nous, à Angers.

See you soon London !

IMG_1985